TaKe My HeaRT WiTH THe PiNK BuBBLe GuN

Ceindre l’étreinte, éreinte nous

Partitions aux Seins de Lhou

Danseuse gitane noctambule

Je m’y fais funambule

Et du revers de ma larme
Quand toi, tu abaisse mon arme
Aux cambrures tu possèdes
La beauté tragique où je cède

aux yeux aux seins de Lhou
dérive nocturne au clair de Lhou…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *